mercredi 7 février 2007

FOIE GRAS ET TANTRISME TIBETAIN

Un jour, un bouddhiste tantrique, initié d’une secte tibétaine à la mode, se délectait d’un steak en expliquant benoîtement que son seigneur et maître, un lama rinpoché célèbre, l’avait encouragé à ingurgiter toutes sortes de viandes. « Les animaux, disait son gourou, qui ont la chance d’être dévorés par les hommes évolueront plus rapidement vers l’humanité. »
Le même initié tantrique célébrait aussi des TSOK, cérémonies d’offrande de nourritures, dont les effluves enchanteraient les bouddhas et les démons protecteurs du dharma. Après la cérémonie, les initiés, une majorité de Bobos, mangeaient les offrandes constituées, entre autres et selon les promotions, de salaisons de montagne, saucisson des Alpes, jambon de Savoie et même de foie gras du Sud Ouest.

Aucun commentaire: